riolympique 2016

riolympique 2016

Les chances françaises en canoë slalom à Rio (NEW NEW)

Le canoë slalom français est un traditionnel pourvoyeur de médailles. La preuve : 2 médailles d'or en 2012 à Londres avec Tony Estanguet en C1 et Émilie Fer en K1. Que peuvent ambitionner les Bleus cette année?

Je me baserai pour cela sur les performances sur les 2 années passées, sur le classement mondial et sur les performances au championnat d'Europe 2015 et aux championnats du monde 2015.

 

  • K1 hommes : SÉBASTIEN COMBOT

Sébastien a gagné sa qualification olympique de haute lutte en écartant Boris Neveu et Mathieu Biazizzo lors des sélections nationales. Il a fini 7ème des derniers championnats d'Europe et 8ème des Mondiaux. En coupe du monde, il n'a pas particulièrement brillé ces dernières années : son meilleur résultat est une 3ème place cette année à la coupe du monde de Pau. Il a fini à la 26ème position du classement de la coupe du monde 2016.

 

MON PRONO : finaliste (autour de la 8ème place). L'ancien champion du monde 2007 du K1 ne fait pas selon moi parti des prétendants au podium. Il est trop irrégulier depuis sa médaille d'argent mondiale en 2014 avec des championnats d'Europe et du Monde ratés et un seul podium de coupe du monde. Je pense qu'il ira facilement en finale mais qu'il ne sera pas sur le podium.

 

  • C1 hommes : DENIS GARGAUD

Denis s'est bien raté aux Mondiaux 2015 en ne parvenant pas en finale. Absent des Europe 2015, il a fini 4ème du championnat d'Europe 2014. Cette année, il s'est classé second de la coupe du monde de la Seu d'Urgell.

 

MON PRONO : finaliste (entre la 8ème et la 10ème place). Champion du monde et 3ème des Europe en 2011, Denis n'a pas confirmé ces belles performances depuis. Il ne figure pas pour moi aux prétendants au podium. Une finale serait un résultat correct pour lui.

 

  • C2 hommes : GAUTHIER KAUSS ET MATTHIEU PÉCHÉ

Les deux hommes ont fini au pied du podium aux Jeux de Londres. Depuis, ils ont alterné les bons et les mauvais résultats. Au niveau des bonnes performances, la 3ème place obtenue aux mondiaux 2015 derrière les Allemands Anton/Benzien et les Français Picco-Bisso. Ils ont lutté contre ces derniers lors des sélections nationales en vue de la place aux Jeux et la lutte fut âpre. Autre bon résultat, la victoire au classement général de la coupe du monde 2015 avec à la clé deux victoires (à Prague et à la Seu d'Urgell). En revanche, coté contre-performance, les deux derniers championnats d'Europe (éliminés en demi-finales) et une 20ème place au classement général 2016 de la coupe du monde.

Leur dernière sortie à Pau s'est conclue par une septième place.

 

MON PRONO : EN BRONZE à RIO. Les deux hommes semblent capables de monter d'une marche par rapport aux derniers Jeux comme l'a prouvé leur année 2015 très réussie. Cependant, pour espérer la breloque, il faudra impérativement nager au niveau de 2015 et non pas au niveau qui est le leur pour le moment cette année. Leurs adversaires pour la médaille seront les Allemands Anton/Benzien, les Anglais Florence/Hounslow (vice-champions olympiques en titre), les Russes Larionov/Kuznetsov et les Polonais Pochwala/Szczepanski.

 

  • K1 femmes : MARIE-ZÉLIA LAFONT

Marie-Zélia a crée une petite surprise en remportant les sélections nationales en battant la championne olympique en titre Émilie Fer. Elle n'a pas réussi à aller en finale du dernier championnat du monde ni du dernier championnat d'europe. Sa meilleure performance dans un grand championnat est une sixième place aux mondiaux 2013. Elle occupe actuellement la 11ème place du classement général de la coupe du monde avec comme meilleur résultat une victoire à Pau le mois dernier.

 

MON PRONO : finaliste (autour de la 9ème place). Lafont n'a pas encore réussi de performance notable dans un grand championnat. Je la vois donc mal se glisser sur le podium. Surtout, elle a été en échec lors des deux derniers grands championnats qu'elle a disputé (éliminée en demi-finale). Mais sa récente victoire à Pau et son classement régulier lors des coupes du monde me font penser qu'elle puisse se qualifier pour la finale. Cela ne sera (déjà) pas une mince affaire.

 

 

Sauf surprise, la France ne rééditera pas sa belle moisson de Londres. Une médaille est cependant possible en C2 avec le duo Klauss/Péché, qui n'était déjà pas passé loin en 2012.

 



04/08/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres