riolympique 2016

riolympique 2016

Les chances françaises en natation sportive hommes

La natation est depuis Pékin 2008 un sport qui rapport des médailles à la France. Nous avons beaucoup progressé au point de devenir une des nations importantes. Ainsi, à Londres, nous avions obtenu une historique moisson de 7 médailles dont 4 d'or. Va-t-on faire aussi bien à Rio? Voyons les chances de nos Bleus.

Je me baserai pour cela sur le classement mondial et sur les performances des athlètes français aux derniers championnats du monde, les championnats d'europe ne me paraissant pas assez relevés.

 

  • 50m nage libre hommes : FLORENT MANAUDOU ET FRÉDÉRIC BOUSQUET

Un des plus grandes chances de titres de la France! Florent est champion olympique et champion du monde en titre. De plus il a la meilleure performance mondiale de l'année (21.42). Toutefois, pour décrocher la timbale, il faudra absolument nager plus vite que lors de sa dernière sortie : 22.14;

Ses adversaires pour le titre seront les Américains Adrian et Ervin, l'Ukrainien Govorov (qui vient de battre Manaudou à Vichy pour la dernière course du français avant les Jeux), le Britanique Proud, le Brésilien Fratus et surtout l'Australien McEvoy (2ème en 21.44)

Frédéric Bousquet est plutôt là dans un rôle de trouble-fête. Il s'est qualifié pour les Jeux, ce qui est une victoire pour lui étant donné qu'il partait de loin, lui le grand frère de cette équipe (35 ans).

 

MON PRONO : OR POUR MANAUDOU, demi-finale pour Bousquet. Manaudou est clairement le grand favori à sa propre succession. Il a montré qu'il avait les épaules pour l'assumer. Je ne crois pas qu'il faille tenir compte de sa dernière sortie. Bousquet part lui avec le 18ème temps des engagés. Une demi est envisageable à condition qu'il nage au meilleur de sa forme dès les séries (pas comme à Vichy où il a réalisé 22.59).

 

  • 100m nage libre hommes : JÉRÉMY STRAVIUS ET CLÉMENT MIGNON

Jérémy Stravius a fait le choix de se consacrer uniquement à la nage libre et c'est un pari gagnant : il a réussi à se qualifier pour les Jeux en remportant les très relevés championnats de France en moins de 48 secondes (47.97), un temps qui classe un nageur dans la catégorie "sprinteur rapide". Il occupe le 5ème rang des engagés juste derrière la 3ème place (47.96).

Clément Mignon a lui réussi à devancer Manaudou aux Championnat de France qualificatifs pour les Jeux. Il occupe la 6ème place du ranking mondial juste derrière Stravius (48.01).

 

MON PRONO : MEDAILLE DE BRONZE pour STRAVIUS, finaliste pour Mignon. Je les vois bien en finale. Ils viennent de réaliser leur meilleur temps cette année aux championnats de France. Il faudrait un exploit pour finir sur le podium néanmoins : Jérémy Stravius en est capable comme nous l'a prouvé son relais magistral lors du titre français de 2013. S'il est à son meilleur niveau, l'exploit est possible!

 

  • 200m nage libre hommes : JÉRÉMY STRAVIUS ET YANNICK AGNEL

Jérémy Stravius sera aussi en lice sur 200m nage libre. Avec un temps de 1.46.18, il occupe le 10ème rang des engagés. Loin derrière le meilleur temps de James Guy le Britannique (1.45.19) mais à quelques longueurs de la troisième meilleur performance de l'année du Japonais Kosuke Hagino (1.45.50). Il faudra qu'il nage au niveau de son record personnel (1.45.61) pour rentrer en finale.

Yannick Agnel, le champion olympique en titre, a lui perdu de sa superbe. Qualifié dans la contreverse lors des championnats de France (alors qu'il avait clairement touché en 2ème, il fut finalement classé à la troisième place et éliminé avant d'être repéché) en 1.46.99, il occupe le 20ème temps des engagés. Il ne semble malheursement pas avoir retrouvé une partie de son niveau qui lui avait permis d'écraser le 200m de Londres il y a 4 ans.

 

MON PRONO : Stravius finaliste, Agnel demi-finaliste. Stravius peut se qualifier pour la finale en nageant à son meilleur niveau et je pense qu'il en est capable. Quant à Yannick, une demi-finale serait un résultat convenable vu son niveau actuel.

 

  • 400m nage libre hommes : JORDAN POTHAIN

Impliqué malgré lui dans l'imbroglio du 200m (il avait été déclaré 2ème devant Agnel), Jordan a réussi à se qualifier pour les Jeux via le 400m nage libre en devenant champion de France en 3.47.77, ce qui fait de lui le 18ème au ranking mondial. Il aura bien du mal à se qualifier pour la finale directe (il n' y a pas de demi-finale), le 8ème temps de l'année étant de 3.45.09, ce qui reviendrai à abaisser son record personnel de plus de deux secondes.

 

MON PRONO : éliminé en séries. La finale semble beaucoup trop loin pour lui.

 

  • 1500m nage libre hommes : DAMIEN JOLY ET NICOLAS D'ORIANO

Damien Joly est champion de France en titre dans le temps de 14.58.18. Il n'avait pas réalisé les minimas de la FFN mais il a été repêché comme beaucoup de ses collègues. Il pointe au 13ème rang mondial, très loin de la MPM de l'italien Paltrinieri (14.34.04) et même de la 3ème performance de l'italien Detti (14.46.48). Il est également un peu loin de la 8ème place mondiale du norvégien Christiansen (14.53.77).

Nicolas d'Oriano est le vice-champion de France (15.06.31). Il est classé lui à la 26ème place mondiale.

 

MON PRONO : éliminés en séries. Sachant qu'il n'y aura pas de demi-finale, il faudra rentrer dans les huit meilleurs temps des séries. Cela semble impossible pour d'Oriano et très dur pour Joly qui devra améliorer son meilleur temps de près de 3 secondes. Il risque d'échouer aux alentours de la  10ème place (comme au dernier mondial).

 

  • 100m dos hommes :  CAMILLE LACOURT

Camille est revenu à son meilleur niveau après des moments de doute suite à son échec de Londres où il avait fini au pied du podium. En effet, il est devenu en 2015 champion du monde du 50m dos (distance non olympique) et surtout vice-champion du monde du 100m dos derrière l'Australien Larkin.

Il a été un des rares français à réussir les difficiles minimas français en devenant champion de France en 52.97. Avec ce temps, il occupe la 4ème place mondiale derrière les américains Plummer (52.12) et Murphy (52.26) et derrière l'Australien Larkin (52.54). Ce seront, avec le chinois Xu (52.98) et les Russes Tarasevich (53.03) et Rylov (53.04), ses principaux adversaires pour le podium olympique.

 

MON PRONO : EN ARGENT à RIO. Camille est quasiment revenu au niveau qui était le sien lorsqu'il était champion du monde. Il me semble capable de rééditer sa performance du dernier mondial. Mais pour cela il faudra sûrement nager dans les eaux de son record d'Europe (52.11).

 

  • 100m papillon hommes : JÉRÉMY STRAVIUS ET MEDDY METELLA

Jérémy Stravius est également en lice en papillon. Il a gagné le championnat de France (ce qui fut une petite surprise car on attendait davantage le recordman de France Metella) dans le temps de 51.66, ce qui le place au 12ème rang des engagés.

Meddy Metella a lui été finaliste des derniers championnats du monde (5ème). Il y a amélioré par 2 fois le record de France du 100m papillon de Frank Esposito pour le porter à 51.24. Il a quelque peu raté ses championnats de France en finissant derrière Stravius et en ne réussissant pas à réaliser les minimas de la FFN. Sa meilleure marque cette année est de 51.70, soit le 13ème temps mondial.

 

MON PRONO : finalistes. Je pense que les deux peuvent être finalistes. Je crois beaucoup en Stravius : cela sera sûrement de bons Jeux pour lui s'il arrive 3 fois en finale comme je le pronostique. Metella lui a déjà été finaliste mondial en battant le record de France : il sait donc toucher ses limites.

C'est ce qu'il faudra pour aller en finale (la 8ème performance mondiale étant de 51.54, il faudra nager à leur meilleur niveau probablement pour passer). Pour le podium, ce sera beaucoup plus dur car il faudra surement exploser le record de France étant donné la concurrence (Le Clos, Cseh, Phelps...)

 

  • 200m papillon hommes : JORDAN COELHO

Jordan a conquis le titre de champion de France dans un temps de 1.56.49 qui lui a permis de satisfaire les minimas olympiques de la FINA. Il avait échoué l'an passé à se qualifier pour le mondial de Kazan. Il possède la 16ème marque mondiale, à un peu plus d'une seconde de la 8ème place et à plus de 2 secondes du podium.

 

MON PRONO : demi-finaliste. Il ne faudra pas traîner en séries pour Jordan s'il veut voir les demi-finales. Pour voir plus loin, il faudra sûrement battre le record de France (1.54.62).

 

  • Relais 4x100m nage libre  hommes :  FLORENT MANAUDOU, JÉRÉMY STRAVIUS, CLÉMENT MIGNON, MEDDY METELLA, FABIEN GILOT ET WILLIAM MEYNARD

C'est l'autre grande chance de titre de la natation française. Les Bleus sont invaincus depuis leur victoire aux Jeux de 2012. Ils sont champion olympique, double champion du monde et double champions d'Europe.

Ils sont actuellement 2ème derrière l'Australie (3.13.48 contre 3.12.26 pour les Aussies) qui, avec les USA, seront leurs principaux adversaires à Rio.

 

MON PRONO : EN OR à RIO. Les français seront l'équipe à battre. Mais je ne les sens pas sur le déclin même si la concurrence des américains et surtout des australiens sera rude. Je pense qu'ils peuvent conserver leur titre.

 

  • Relais 4x200m nage libre hommes : JÉRÉMY STRAVIUS, YANNICK AGNEL, JORDAN POTHAIN, LORYS BOURELLY ET GRÉGORY MALLET

Les français avait gagné une belle médaille de bronze aux Jeux de Londres, porté notamment par Yannick Agnel. Depuis, ils ont reculé dans la hiérarchie mondiale. 4ème aux mondiaux 2013, ils ont échoué en séries au dernier mondial (avec certes une équipe remaniée).

Au ranking mondial, ils occupent le 5ème rang avec une meilleure performance de 7.09.18.

 

MON PRONO : finalistes. Avec l'apport de Stravius et d'Agnel et les progrès de Pothain, la France peut se qualifier pour la finale. Quand à se battre pour la 3ème place derrière les USA et l'Australie, ce sera dur. Il faudra pour cela que les 4 nageurs soient au top. Il y aura beaucoup de concurrence : Pays-Bas, Belgique, Italie, Pologne, Allemagne, Russie et surtout les champions du monde anglais. Je ne pense pas qu'ils puissent refaire le coup de Londres.

 

  • Relais 4x100m 4 nages hommes : FLORENT MANAUDOU, JÉRÉMY STRAVIUS, CLÉMENT MIGNON, MEDDY METELLA, FABIEN GILOT ET WILLIAM MEYNARD, CAMILLE LACOURT, THEO BUSSIERE

 La France est une des nations fortes de ce relais : elle a été championne du monde en 2013 et elle a obtenue la médaille de bronze aux derniers mondiaux. Elle occupe la 3ème place mondiale (3.33.89) derrière l'Afrique du Sud et la Grande-Bretagne (3.32.15), les USA et l'Australie n'ayant pas encore de marques cette année.

Les chances de la France dépendront surtout de la performance du jeune Théo Bussière, le champion de France de brasse surprise (il a devancé Giacomo Perez Dortona qui occupait le poste de brasseur lors des deux derniers mondiaux dans le relais). Ce dernier est novice à ce niveau. Il devra impérativement nager dans les eaux de son record (1.01.35) et même le battre si la France veut espèrer quelque chose.

 

MON PRONO : finalistes (4 ou 5ème). La concurrence de la Grande-Bretagne, de l'Australie et des USA me semblent trop rude pour ce relais qui risque de redescendre du podium au plus mauvais moment. Ce relais se jouant en partie sur le brasseur (c'est là où peut se faire le plus de différence), ce n'est pas avantageux pour la France car le jeune Bussière risque de souffrir face aux brasseurs adverses qui auront eux disputé le 100m brasse individuel.

 

Voilà pour la natation sportive côté hommes. 4 chances de médailles : cela paraît peu mais cela me semble correct pour ces Bleus qui comptent avant tout sur Manaudou, Lacourt et le relais 4x100m nage libre.

 

 



30/07/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres